>Nos conseils

Nos conseils

“Suivez nos conseils et rendez votre chat heureux

l'alimentation

Essayez de favoriser la diversité dans l’alimentation de votre chat ! A la clinique, nous conseillons d’associer à une base de croquettes (en libre-service, si l’embonpoint de votre chat le permet!) une nourriture humide de type boîte industrielle ou alimentation ménagère (viande, poisson...), de façon à accroître la curiosité de votre chat et à développer son goût pour diverses textures. Il vous sera alors d’autant plus facile de tenter votre chat malade et peu enclin à se nourrir avec une variété d’aliments. Il est très important également de favoriser la prise de boisson (eau) chez votre chat : ajouter une cuillère à café d’eau dans sa nourriture humide ou faire l’acquisition d’une «fontaine à eau» qui fera le bonheur des chats les plus exigeants. Dans tous les cas, n’hésitez pas à multiplier les points d’eau de façon à ce que votre chat boive et urine en quantité suffisante; vous minimiserez d’autant les risques de formation de calculs urinaires.

l'entretien

Un chat à poil court nécessite peu d’entretien au niveau du pelage. Vous pouvez toutefois l’habituer au passage d’un peigne à dents fines de façon à retirer les poils morts qu’il n’a pas retirés par le biais du léchage. Les yeux et les oreilles peuvent être essuyés avec une solution douce (sérum physiologique pour les yeux, huile d’amande douce pour les oreilles) toujours appliquée sur un coton qui ne peluche pas. Un chat à poil long doit quant à lui être brosser et peigner régulièrement (tous les jours) de façon à limiter la formation de bourres de poils. Les chats présentant un visage plus écrasé nécessitent eux-aussi des soins quotidiens au niveau des yeux et du nez, visant à retirer toutes les petites sécrétions qui peuvent s’y accumuler.

les vers et la vermifugation

Les vers du chat sont des parasites que l'on trouve essentiellement dans le tube digestif de celui-ci. Chez nos chats parisiens, et de façon plus générale en France métropolitaine, on isole deux grands types de vers :

  • - les vers dit "plats" ou "longs": ce sont les ascaris et ils ressemblent à du vermicelle.
  • - les vers dit "ronds": ce sont les ténias qui, eux, donnent l'image de petits grains de riz.
A chaque type de vers, correspond un traitement spécifique mais, de plus en plus, l'essentiel des vermifuges que l'on trouve chez les vétérinaires ont une action généraliste et traite tous les vers en une seule prise.
La fréquence de vermifugation dépend grandement du mode de vie du chat et de son âge: un chaton devra, à priori, être vermifugé une fois par mois jusqu'à l'âge de 6 mois; à l'âge adulte, c'est la possibilité ou non de sortir librement dans un jardin qui déterminera la nécesssité et la fréquence de la vermifugation.

Parlez-en à votre vétérinaire!

les yeux

Certains chats ne nécessitent aucun soin au niveau des yeux.
Si, toutefois, une sécrétion un peu plus abondante venait à souiller le côté interne de l'oeil, on peut facilement utiliser des produits neutres de type "sérum physiologique" que l'on appliquera sur un coton ou une compresse (qui ne peluchent pas) ou que l'on peut faire couler directement sur l'oeil.
D'autres chats, au facies plus aplati (par exemple, les persans), peuvent avoir besoin de soins quotidiens pour bien nettoyer les plis situés sur le côté du nez; on peut, à cet effet, se procurer des produits plus spécifiques dédiés au nettoyage des yeux des animaux.
En conclusion, une sécrétion oculaire abondante ou inhabituelle, un oeil mi-clos ou un comportement anormal de votre chat (démangeaison au niveau de son visage) doivent conduire à consulter impérativement votre vétérinaire.

l'hygiène bucco-dentaire

Un chat acquiert sa dentition adulte dans son intégralité entre l'âge de 5 à 7 mois; auparavant, ce sont des dents de lait qui lui permettent de mâcher ses aliments.
Peu de soins sont nécessaires pour entretenir une hygiène bucco-dentaire correcte de votre chat: une base de croquettes (il en existe des spécialement adaptés à l'hygiène dentaire, de par leur forme et leur texture) qui permet de croquer et de mâcher et donc de renforcer l'implantation des dents. A cela, vous pouvez rajouter des morceaux de viande crus, détaillés en lamelles assez épaisses (si le régime de votre chat le permet), de façon à stimuler la mastication. Enfin, il existe, en vente chez les vétérinaires, des pâtes dentifrice ou des lamelles à mâcher qui permettent de limiter la formation de tartre.

l'arrivée d'un chaton

L'arrivée d'un chaton à la maison représente souvent une grande joie pour toute la famille. Il peut être nécessaire de prendre rendez-vous assez vite chez le vétérinaire si vous ne connaissez pas réellement l'origine de ce petit chat (chaton trouvé à la campagne, par exemple).
Sinon, quelques petites choses à mettre en place: faîtes visiter votre intérieur à votre chat! Montrez- lui les points eau et nourriture ainsi que l'endroit où se situe la litière (ces deux endroits doivent être bien distincts et non situés l'un à côté de l'autre).
Au niveau alimentation, il est bon de laisser à disposition une assiette contenant des croquettes adaptées aux chatons, dans laquelle votre chaton pourra aller piocher au gré de ses envies, ainsi qu'une écuelle remplie d'eau fraîche que vous changerez quotidiennement. A cela, vous pouvez ajouter une à deux fois par jour, un petit repas de nourriture humide en conserve (en privilégiant les présentations sous forme de terrine ou de mousseline de façon à limiter les diarrhées) pour habituer votre chat à diverses textures (déshydratée avec les croquettes, humide et molle avec la boîte).

un régime alimentaire adapté

A chaque âge de la vie du chat correspond une alimentation spécifique: chaton, adulte, chat stérilisé, chat d'intérieur, boules de poils, senior, etc...
N'hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire ou au magasin spécialisé qui vous fournit.
Par contre, certaines pathologies nécessitent une alimentation spécifique qui va favoriser la guérison ou limiter les récidives: il est alors nécessaire de suivre scrupuleusement les recommandations de votre vétérinaire.

La stérilisation

Si vous ne souhaitez pas faire reproduire votre chat, nous vous conseillons vivement de le faire stériliser. Pour une femelle, vous pouvez prévoir la stérilisation avant même l’apparition des premières chaleurs (dès l’âge de six mois), vous limitez ainsi l’apparition de tumeurs mammaires sur votre chatte. Pour un mâle, nous vous conseillons également d’envisager la castration dès l’âge de six mois, vous éviterez alors les désagréments liés à la maturité sexuelle (marquage urinaire).

Conformément au Code de Déontologie Vétérinaire, l'accès à certaines pages de ce site nécessite un mot de passe. Si vous ne possédez pas encore d'accès, vous pouvez faire une demande de mot de passe.